19 – 26 JUNE 2022

BRUSSELS EXPO | HEYSEL

#stayconnected
#beinspired
#loveart

La datation par carbone 14 dans l’Art - Des objets faux aux faux a priori


27/01/2016


Par Emmanuel Vartanian, physicien, et Céline Roque, historienne de l’art, laboratoire Re.S.Artes (Regard de la Science sur les Arts et le patrimoine culturel) – Bordeaux

 

La datation par le carbone 14 est régulièrement utilisée dans le cadre de l'authentification des objets d'art depuis plusieurs décennies et elle a fait ses preuves dans la détection des faux fabriqués à partir de matériaux modernes.

 

Face au perfectionnement des techniques de faussaire, il est vrai que la technique présente des limitations qui obligent à un dialogue constant entre les experts des approches scientifiques et les experts du marché de l'art.

Ainsi, suite aux interrogations nées de la confrontation avec des objets problématiques, des idées fausses ont commencé à circuler, des a priori se sont faits jour. Emmanuel Vartanian et Céline Roque confronterons les a priori à la réalité scientifique et dévoileront quelques avancées récentes permettant de les dépasser…

Langue: FR