VIDÉOS


  • Matisse et les peintres du Nord

    Par Dominique Szymusiak, Conservatrice Honoraire du Musée Matisse du Cateau-Cambrésis
    Henri Matisse est né le 31 décembre 1869, dans la petite ville du Cateau-Cambrésis au Nord de la France. Il est devenu l'un des peintres les plus admirés pour la beauté de ses couleurs. La tradition des ateliers de textile de la région inspire son goût pour les matières et les motifs colorés. C’est en Flandres qu’on trouve les Memling, Van Eyck, les primitifs flamands dont la richesse des couleurs et des matières donnent une somptuosité dont Matisse est l’héritier. Rembrandt, Rubens, Grünewald exercèrent une profonde influence sur lui. C’est ainsi qu’on peut regarder l’œuvre de Matisse en regard des artistes du Nord et y découvrir sa filiation.
    Langue: FR
    Vidéo produite par Biapal

  • Living with Style (FR/NL)

    Par Axel Vervoordt, collectionneur et galeriste considéré parmi les plus originaux et les plus audacieux de notre époque.
    Axel Vervoordt est reconnu mondialement pour la conception unique de ses stands lors de foires internationales et pour son expertise en tant que commissaire d'expositions à Venise. Il apprécie le caractère universel et intemporel de l'art, et développe un don particulier pour créer un dialogue entre les objets d'art. Sa galerie est devenue une entreprise internationale comptant une centaine de collaborateurs spécialisés non seulement dans l'art et les antiquités, mais aussi dans la décoration intérieure. Elle développe aujourd’hui sa propre Home Collection et une galerie d'art contemporain. Dans son exposé, Axel Vervoordt partagera sa passion pour l'art à travers 30 images de ses expositions, de la renaissance du quartier du Vlaeykensgang à Anvers et du château de Gravenwezel.
    En partenariat avec COLLECT AAA
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • Histoire des acquisitions des collections africaines du Musée du quai Branly (FR)

    Par Hélène Joubert, Conservateur en chef, Responsable de l’Unité patrimoniale des Collections Afrique au Musée du quai Branly et Professeur à l’Ecole du Louvre
    Le Musée du quai Branly s’inscrit dans le paysage des grands musées français. A l’instar du Louvre, de Beaubourg ou d’Orsay, le musée appuie sa réussite sur l’envergure et la qualité de ses collections constituées au fil d’entreprises personnelles ou collectives, explorateurs, aventuriers, commerçants, missionnaires, militaires, administrateurs, ethnologues, chercheurs, politiques, collectionneurs et amateurs, conservateurs et marchands, qui ont contribué à lui donner au fil du temps une identité qui s’inscrit dans l’Histoire du XIXe au XXIe siècle. Cet exposé retracera les grandes étapes de ces diverses acquisitions de 1878 à nos jours.
    En partenariat avec TRIBAL ART Magazine
    Avec le soutien du Service culturel de l’Ambassade de France en Belgique
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • Ce que peut dire un masque: réflexions iconographiques autour d’un chef-d’oeuvre de l’art luba conservé au Musée Royal de l’Afrique Centrale (FR)

    Par Julien Volper, Docteur en Histoire de l’Art et conservateur adjoint à la section ethnographie du Musée royal de l'Afrique centrale à Tervuren.
    Le célèbre masque-heaume cornu collecté par Oscar Michaux dans les années 1890 est une des pièces les plus importantes des collections du Musée royal de l'Afrique centrale. De nombreuses problématiques se rattachent à cette œuvre à la beauté mystérieuse, et il n’est guère de masques congolais pour lesquels la célébrité va aussi nettement de pair avec de larges zones d’ombre en ce qui concerne la fonction, l’origine stylistique et le symbolisme. Le Dr Julien Volper profitera de cette intervention pour apporter quelques réponses aux questions touchant à l’iconographie et à l’étude formelle de cette pièce emblématique.
    En partenariat avec Tribal Art Magazine
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • Le nouveau MEG (Musée d'ethnographie de Genève): histoire de collections, de passions et de chefs d'oeuvre - partie 1 (FR)

    Par Boris Wastiau, Directeur du MEG
    Le nouveau MEG est le dernier-né des musées suisses. Riche de 70.000 objets issus de plus de 1500 cultures des cinq continents, il a depuis rencontré un franc succès tant auprès du grand public que des spécialistes. Mais pourquoi tant d'objets exotiques dans une ville et dans un pays qui n'eurent jamais de colonies? Du cabinet des curiosités de la bibliothèque du Collège Calvin à la Genève internationale, le directeur du MEG, qui est aussi professeur titulaire en Arts religieux africains à l'Université de Genève, balayera trois siècles de provenance et de projets muséographiques.
    En partenariat avec Tribal art Magazine
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • Entretien sur le monde des diamants, pierres précieuses et de la joaillerie (FR/ENG)

    Par Jean Boghossian, joaillier, artiste et mécène et Christian Vrouyr, Secrétaire Général de la BRAFA
    Diamants, rubis, émeraudes... la beauté éternelle des pierres précieuses. Le cheminement et les secrets d’un grand professionnel, illustré d’expériences et de souvenirs personnels. Questionnements et discussion ouverte sur le monde des diamants, des pierres précieuses et de la joaillerie.
    En partenariat avec Tendencias del Mercado del Arte
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • Des objets et des hommes: Belles histoires de transmission de patrimoine (FR/NL)

    Par François Schuiten et Dominique Allard, Directeur de la Fondation Roi Baudouin.
    Les œuvres de Victor Horta, François Schuiten et Didier Comès exposées sur le stand de la Fondation Roi Baudouin racontent le cœur de sa mission dans le domaine du patrimoine: transmettre. Pour en parler, la Fondation a demandé à François Schuiten de venir raconter son histoire : pourquoi donner ? Quelles ont été les difficultés dans ce projet ? Dominique Allard, Directeur de la Fondation Roi Baudouin, partagera toute l'expérience du Fonds du Patrimoine de la Fondation.
    En partenariat avec La Libre Belgique – Trends – Trends Tendances
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • La restauration de l’Agneau Mystique - Partie 1 (ENG/FR/NL)

    Par Anne van Grevenstein-Kruse, Professeur Émérite de conservation et de restauration à l’Université d’Amsterdam
    Le retable de l’Agneau Mystique peint par les frères van Eyck est une oeuvre extraordinaire tant par sa beauté que par son histoire mouvementée. Depuis les années 50, les traitements de conservation et de restauration en ont constitué un moment privilégié pour son étude. Grâce à de nouvelles techniques d’examen et d’analyse, des facettes encore inconnues de cette oeuvre fascinante ont été récemment découvertes. Cette exceptionnelle restauration nous donne une meilleure vision d’ensemble de l’oeuvre et révèlent enfin l’art des frères van Eyck dans toute sa splendeur. Anne van
    Grevenstein-Kruse et Livia Depudyt-Elbaum vous en livrent quelques secrets…
    En partenariat avec De Standaard / La Libre Belgique
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • La restauration de l’Agneau Mystique - Partie 2 (ENG/FR/NL)

    Par Livia Depuydt-Elbaum, restauratrice en charge de la restauration de l’Agneau Mystique à l’Institut royal du Patrimoine artistique
    Le retable de l’Agneau Mystique peint par les frères van Eyck est une oeuvre extraordinaire tant par sa beauté que par son histoire mouvementée. Depuis les années 50, les traitements de conservation et de restauration en ont constitué un moment privilégié pour son étude. Grâce à de nouvelles techniques d’examen et d’analyse, des facettes encore inconnues de cette oeuvre fascinante ont été récemment découvertes. Cette exceptionnelle restauration nous donne une meilleure vision d’ensemble de l’oeuvre et révèlent enfin l’art des frères van Eyck dans toute sa splendeur. Anne van
    Grevenstein-Kruse et Livia Depudyt-Elbaum vous en livrent quelques secrets…
    En partenariat avec De Standaard / La Libre Belgique
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • Tracer en or et en argent: dessins hollandais & flamands à la pointe de métal (ENG)

    Par An Van Camp, Conservatrice des dessins et gravures hollandais et flamands au British Museum à Londres
    La technique des dessins effectués à la pointe en métal était largement
    utilisée au XVe siècle par des artistes de la Renaissance flamande tels que Jan
    van Eyck, Rogier van der Weyden ou Gerard David, admirés mondialement
    pour leur finesse et leur virtuosité. La maîtrise de cette technique permettait
    d’aboutir à un résultat très délicat, à des oeuvres raffinées souvent très
    détaillées. Encore utilisée au XVIe siècle, notamment par Rembrandt, cette
    technique fut progressivement abandonnée dès la fin du XVIIe siècle. An van
    Camp présentera une vue globale de cette technique à travers une sélection
    de dessins emblématiques, oeuvres centrales d’une prochaine exposition
    à Washington et Londres.
    En partenariat avec Apollo
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • Un nouveau regard sur la section mobilier au Victoria & Albert Museum (ENG)

    Par Nick Humphrey, Conservateur du département Furniture 1400-1700, Victoria & Albert Museum, Londres
    Depuis 2001, le musée Victoria & Albert à Londres, a progressivement
    réaménagé ses galeries de design et d’art décoratif. La plus récente, consacrée au mobilier occidental, a opté pour une approche radicale : c’est la seule galerie au monde examinant de manière didactique les techniques de construction et de décoration, telles que la marqueterie jusqu’aux impressions récentes en 3D. Nick Humphrey, co-commissaire de la galerie, développera l’aspect créatif de celle-ci et explorera certaines de ses pièces les plus passionnantes.
    En partenariat avec The Antiques Trade Gazette
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • Picasso érotique, une exposition scandaleuse ? Partie 1 (FR)

    Par Dominique Dupuis-Labbé, Chef du bureau des acquisitions, de la restauration, de la conservation préventive et de la recherche, Direction générale des patrimoines, Service des musées de France
    L’érotisme est le fil rouge de l’oeuvre de Picasso, dans lequel la création
    artistique et la pulsion sexuelle sont confondues. De la série de dessins
    consacrés aux maisons closes, en 1899 et 1900, aux étreintes sépulcrales des
    années 1970, Picasso n’a jamais cessé de se poser la question de l'’affrontement sexuel hommes/femmes et celle des limites entre l’érotisme et la pornographie qui lui permettait, en outre, de jouer avec la représentation du corps. Dominique Dupuis-Labbé, commissaire de l’emblématique exposition Picasso érotique, présentée à Paris en 2001, éclairera ces questions à travers l’analyse d’oeuvres phares.
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • Picasso érotique, une exposition scandaleuse ? Partie 2 (FR)

    Par Dominique Dupuis-Labbé, Chef du bureau des acquisitions, de la restauration, de la conservation préventive et de la recherche, Direction générale des patrimoines, Service des musées de France
    L’érotisme est le fil rouge de l’oeuvre de Picasso, dans lequel la création
    artistique et la pulsion sexuelle sont confondues. De la série de dessins
    consacrés aux maisons closes, en 1899 et 1900, aux étreintes sépulcrales des
    années 1970, Picasso n’a jamais cessé de se poser la question de l’affrontement sexuel hommes/femmes et celle des limites entre l’érotisme et la pornographie qui lui permettait, en outre, de jouer avec la représentation du corps. Dominique Dupuis-Labbé, commissaire de l’emblématique exposition Picasso érotique, présentée à Paris en 2001, éclairera ces questions à travers l’analyse d’oeuvres phares.
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • Le nouveau MEG (Musée d'ethnographie de Genève): histoire de collections, de passions et de chefs d'oeuvre - partie 2 (FR)

    Par Boris Wastiau, Directeur du MEG.
    Le nouveau MEG est le dernier-né des musées suisses. Riche de 70.000 objets issus de plus de 1500 cultures des cinq continents, il a depuis rencontré un franc succès tant auprès du grand public que des spécialistes. Mais pourquoi tant d'objets exotiques dans une ville et dans un pays qui n'eurent jamais de colonies? Du cabinet des curiosités de la bibliothèque du Collège Calvin à la Genève internationale, le directeur du MEG, qui est aussi professeur titulaire en Arts religieux africains à l'Université de Genève, balayera trois siècles de provenance et de projets muséographiques.
    En partenariat avec Tribal Art Magazine
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • De Floris à Rubens - Dessins de maîtres d'une collection particulière belge (NL/FR)

    Par Stefaan Hautekeete, Conservateur de la collection des dessins anciens aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique
    Conférence en écho à l'exposition de 90 dessins de maîtres flamands et hollandais, datant du XVIe siècle ou début du XVIIe siècle, l'une des périodes les plus fécondes dans l'histoire de l'art du dessin. Ils ont été collectionnés avec grand soin par leur propriétaire. Parmi ceux représentés, de rares esquisses de grands maîtres tels que Frans Floris et Peter Paul Rubens qui ont servi de modèle pour des gravures, des tableaux et des tapisseries, des études de personnages de Hendrick Goltzius et de Cornelis De Vos. La majorité de ces dessins n'a jamais encore été présentée au public. Conférence en présence du collectionneur et introduction par Dominique Allard, directeur à la Fondation Roi Baudouin.
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • La plus précieuse de toutes les monnaies antiques est à Bruxelles! (FR)

    Par François de Callataÿ, Chef de département à la Bibliothèque royale de Belgique et membre de l’Académie royale de Belgique
    Avec le tétradrachme d'Aitna émis en Sicile vers 460 av. J.-C. , la Belgique possède la monnaie antqieu qui aura fait fantasmer le plus de collectionneurs. Donnée en 1899 au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque royale de Belgique, cette pièce unique fit partie de l'incomparable collection de monnaies grecques formée par Lucien de Hirsch (1856-1887) , lui-même fils unique de Maurice de Hirsch de Gereurth, l'un des hommes les plus fortunés de son temps. La conférence passe en revue les différents aspects (conservation, gravure, iconographie, intérêt historique) qui fondent la réputation universelle de cette monnaie.
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza

  • La datation par carbone 14 dans l'Art - Des Objets faux aux faux a priori

    Par Emmanuel Vartanian, Physicien au laboratoire Re.S.Artes (Regard de la Science sur les Arts et le patrimoine culturel, Bordeaux) et Celine Roque, Historienne de l'art, laboratoire Re.S.Artes
    La datation par le carbone 14 est régulièrement utilisée dans le cadre de l’authentification des objets d’art et elle a fait ses preuves dans la détection des faux fabriqués à partir de matériaux modernes. Face au perfectionnement des techniques de faussaire, il est vrai que la technique présente des limitations qui obligent à un dialogue constant entre les experts des approches scientifiques et les experts du marché de l’art. Ainsi, suite aux interrogations nées de la confrontation avec des objets problématiques, des idées fausses ont commencé à circuler, des a priori se sont faits jour. Emmanuel Vartanian et Céline Roque confronteront les a priori à la réalité scientifique et dévoileront quelques avancées récentes permettant de les dépasser…
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels

  • La Pose enchantée – histoire d’un tableau retrouvé de Magritte (ENG)

    Par Michael Duffy, restaurateur de peintures, et Danielle Johnson, Conservateur-adjointe au département Peinture et Sculpture du Museum of Modern Art– New York.
    Lors de la préparation de l'exposition «Magritte: Le Mystère de l'Ordinaire, 1926-1938», qui s'est tenue à New York jusqu'en janvier 2014, l'équipe du MOMA a trouvé un Magritte caché sous un autre Magritte. Après des études scientifiques et des comparaisons graphiques, le MOMA et l'Art Institute de Chicago ont pu attribuer ces fragments cachés à une peinture intitulée La Pose enchantée (1927). Mais l'aventure continue car il demeure encore deux fragments cachés dans des collections existantes. Cette peinture ne pourra être recomposé dans son intégralité que lorsque ces deux derniers fragments auront été retrouvés… Michael Duffy, le restaurateur qui a découvert ce trésor caché, et Danielle Johnson, conservateur-adjointe au département Peinture et Sculpture au MOMA viendront spécialement de New York pour partager cette aventure qui a conduit à l'identification de ces fragments de La pose enchantée.
    En partenariat avec Le Vif / Knack
    © Biapal.com avec la générosité de Brussels Airlines et de l'Hôtel Le Plaza Brussels